14 Déc

Le ciel nous tombera-t-il sur la tête ?

À la manière de l’épée de Damoclès, le ciel francilien pèse sur nos têtes quand il se charge de drôles d’oiseaux à réacteurs.

Bruit quotidien, air pollué, tapage nocturne sont les principaux maux que l’on reproche à l’aviation. Las d’un tel cadre de vie, des citoyens se sont constitués en associations puis en collectifs afin de dénoncer et de lutter contre les nuisances induites par l’aviation civile. C’est de ce même mouvement qu’est née la Convergence associative au début des années 2000.

2014, Carnaval des asphyxiés avec FNE Ile-de-France

Partant du constat que l’union fait la force, la Convergence associative travaille à l’harmonisation des mesures prises contre les nuisances aériennes sur l’ensemble du territoire francilien. De ce fait, elle a établi 4 revendications communes à la région et donc aux 4 aéroports franciliens. La première est l’élaboration d’un plafonnement des mouvements aériens sur l’ensemble de l’Ile-de-France, mesure qui existe déjà sur Orly. La seconde est la limitation des vols de nuit pour tendre à un couvre-feu – sur le modèle de l’aéroport de Francfort- et ainsi respecter les 8h00 de sommeil préconisées par l’OMS. La troisième est la mise en place de trajectoires moins nuisibles pour les habitants. En ce sens, le projet européen SESAR est pourtant au point depuis 2016. Enfin, la quatrième revendication concerne la suppression des avions les plus bruyants qui sont souvent (mais pas systématiquement) les plus polluants.

OMS, Échelle sonore

L’aviation et ses nuisances ont des conséquences diverses sur les populations survolées. En effet, le bruit induit insomnie, acouphènes et troubles de l’apprentissage chez l’enfant. Pour ce qui est de la pollution de l’air, elle favorise les troubles cardiovasculaires, les troubles respiratoires et la fragilisation de la santé de l’enfant. Par ailleurs, on constate un phénomène de paupérisation des populations survolées qui cumulent alors injustes sociales et injustices environnementales.

2015, Rassemblement devant le Ministère de l’Écologie

Quelques faits d’armes de la Convergence Associative : plusieurs manifestations au Trocadéro dont un flashmob, un colloque sur les transports aériens au Conseil Régional d’Ile-de-France (12.10.2013), le Carnaval des asphyxiés (01.02.2014), manifestation devant le Ministère de l’Écologie (10.11.2015), l’édition du dossier noir de l’aviation, des actions juridiques, et aujourd’hui sa participation au concours « Hérissons-nous ! ».