24 Nov

Crôa Crôaaa, qu’adviendra-t-il de moi ?

Connaissez-vous le marais de Sucy-en-Brie ? Je gagerais que nenni ! Et pour cause cher ami, cette terre humide est encerclée par une ZAE et une ZAI ! Bien que laissé à l’abandon mon habitat suscite la convoitise…

Amphibien et digne représentant du genre Epidalea, je suis le crapaud calamite de la famille des Bufonidae. De taille moyenne et d’aspect ramassé, la ligne médiane jaune qui parcourt mon dos m’est caractéristique. Habitant des plaines et des moyennes montagnes, vous me traiterez sans doute de noceur car je préfère la nuit au jour. Et si comme moi vous êtes mélomane, vous discernerez mon chant sonore et roulant par de belles nuits d’été. Cependant, il faudra vous pressez car depuis 1993 mon espèce est protégée en France et se classe parmi celles à surveiller.

J’apprécie des lieux sablonneux et ensoleillés ainsi que les milieux d’origine humaine : carrières, friches, parcs urbains, … À Sucy-en-Brie, j’ai trouvé un marais où m’épanouir. Si les paluds n’ont pas eu bon dos ces derniers siècles, ils sont progressivement réhabilités et protégés. Il est vrai que ces milieux humides procurent bien des services à l’humanité et à la biodiversité. Ils fournissent 25% de l’alimentation mondiale à travers la culture, la pêche et la chasse. 50% des oiseaux s’y nourrissent ou y nichent. On y trouve 30% des espèces végétales protégées et remarquables. Au-delà de leur intérêt biologique, les zones humides ont un rôle essentiel dans les cycles de l’eau et leur dynamisme : approvisionnement des nappes phréatiques, atténuation des crues, soutien d’étiage, épuration des eaux, réservoirs d’eau potables, … Ces lieux peuvent être ordinaires lorsqu’on les considère individuellement mais pris dans leur ensemble, ils fournissent autant de services qu’une zone humide notoire. Pour nous autres amphibiens, ces milieux humides sont indispensables à notre développement. Plus d’un de mes copains sur trois sont menacés d’extinction. Notre disparition constitue l’une des menaces les plus sévères car elle entraînerait avec elle des disparitions en cascade d’autres espèces. En effet, nous sommes essentiels à l’équilibre des écosystèmes car nous jouons un rôle clé dans la chaîne alimentaire des zones humides : les insectes sont nos mets favoris et nous constituons bien malgré nous une proie appétissante pour nombre d’oiseaux et de poissons. Enfin nous contribuons activement à l’épuration des eaux !
Malgré tout, votre folie est une menace qui pèse sur nos vies : ma maison suscite des convoitises. Certains s’imaginent déjà, truelle à la main, poursuivre le développement de la zone industrielle du marais alors même que le Schéma Directeur Régional l’a classé comme élément de liaison écologique.